Menu Fermer

Top 7 des fantasmes féminins en France !

Top 7 des fantasmes féminins en France

Quels sont les fantasmes les plus répandues chez les femmes en France ? Bien que certaines préfèrent garder leurs fantasmes pour elles, d’autres n’hésiteront pas à les dévoiler et à vivre ces expériences et ces aventures !

  • 1. Le triolisme

Le fantasme numéro un des femmes est bien de faire l’amour à trois ! Dans la plupart des cas, le fantasme finit ranger à la rubrique des désirs vagues et des regrets futurs.

Sauter le pas reste l’une des décisions les plus lourdes de menace pour un couple, marié ou pas, même si la présence hebdomadaire de centaines de couples mariés dans les boîtes échangistes de France démontre qu’il s’agit d’une option parfaitement envisageable.

  • 2. Le libertinage 

Historiquement, le libertinage est d’abord un courant de pensée. Libre-penseur, anticonformiste, il met en avant la liberté et l’éthique individuelle contre les codes moraux imposés par la société et les religions.

Si le terme s’est peu à peu réduit au seul champ des pratiques sexuelles (et singulièrement de la sexualité de groupe), on n’en doit pas perdre de vue que les « vrais » libertins conservent ce sentiment d’appartenir à un milieu qui partage une certaine tournure d’esprit et un certain art de vivre. Souvent fantasmé, parfois mal vu, le libertinage attire bien des curiosités féminines.

  • 3. Le bondage

L’art du ligotage est une activité de plaisir réciproque dérivé de la mouvance sadomasochiste. Suite à la remise au goût du jour du SM dans la vie sexuelle des Occidentaux, une certaine fascination apparaît pour le ligotage d’inspiration japonaise, avec sa philosophie unique du rapport maître / soumis.

Le bondage est une forme d’art de vivre et une belle expression de la sexualité ; il sous-entend une vraie collaboration entre les acteurs. Le rituel tient beaucoup plus du domaine de la simulation et de la mise en scène que d’une véritable mise en danger.

Monsieur, s’inspirant des techniques du bondage, va choisir la position dans laquelle Mademoiselle sera immobilisée. Peu importe d’ailleurs, les deux seules choses qui comptent seront qu’elle soit totalement immobile et dans l’incapacité de faire le moindre mouvement, et surtout que sa bouche, son sexe et toutes ses zones érogènes soient accessibles.

Attention, la personne doit toujours pouvoir respirer confortablement.

  • 4. La mise en scène des scénarios érotiques

Se mettre en scène revient à ouvrir de nouveaux horizons au couple, à se faire endosser des rôles, à se donner l’illusion de faire l’amour avec un ou une autre, dans telles ou telles situations.

C’est le fantasme que toutes les femmes en France souhaitent réaliser avec leurs partenaires.

  • 5. L’amour dans l’eau ou sur la plage

En amour, il n’y a rien de plus dangereux que l’ennui ! Faire l’amour partout sauf dans un lit est une aventure aussi exaltante, érotique et plaisante que facile à mettre en œuvre. Tous les endroits sont bons pour peu que l’on prenne quelques précautions.

N’oubliez pas le Code pénal qui, dans son article 222-32 met hors la loi « l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public ». Il pourrait vous en coûter une amende de 15 000 euros – eh oui, quand même ! – et un an de prison.

  • 6. L’inversion des rôles (faire l’amour avec une femme)

Le travestissement de la femme en homme chez les lesbiennes ou chez les couples hétéros conduit à une gamme de jeux de pouvoir assez piquants.  C’est d’ailleurs l’un des fantasmes que toutes les femmes rêvaient de réaliser un jour ! L’inversion des rôles est une situation érotique de base, qui n’engage à rien, et ne viendra pas perturber votre identité sexuelle durablement.

Pourquoi se priver d’un petit jeu innocent et terriblement excitant ?

  • 7. Le gang bang 

C’est une expérience radicale, qui peut bouleverser la vie d’un couple. Cela demande donc réflexion. Il faut être sûr de soi et de son partenaire, certains d’être bien d’accord pour l’expérience, et ne pas en attendre plus que ce qu’elle pourra apporter… À commencer par de beaux souvenirs érotiques et amusants. Si cela vous tente réellement – et cela demande réflexion – choisissez une boîte échangiste discrète, de préférence loin de chez vous, qui vous permettra lorsque vous en sortirez de redevenir anonyme. L’image de la « fille du gang bang » restant aujourd’hui encore assez négative.

Pour aller plus loin : vous pouvez partager votre plus grand fantasme dans les commentaires ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des 118 sites de rencontres en France
(et leurs statistiques secrètes)

X