Menu Fermer

7 conseils pour une première sodomie sans douleur

7 conseils pour une première sodomie sans douleur

La sodomie réceptive est un exercice de don total. Elle demande beaucoup de confiance, en l’autre et en soi. Pour une première sodomie sans douleur, suivez ces conseils !

  • 1. Les préliminaires

En règle générale, la stimulation d’une zone érogène à froid est désagréable et douloureuse, quelle qu’elle soit : il ne s’agit jamais que d’une zone spécialement riche en terminaisons nerveuses, et le plaisir dépend plus du désir que d’une stimulation mécanique. Cela est encore plus vrai quand il s’agit d’une zone érogène inexplorée.

Les préliminaires sont très importants pour détendre votre partenaire. Embrassez son dos, ses fesses, retournez-la et poursuivez par un massage intime… C’est le préliminaire préféré de la plupart des femmes, et nombre d’entre elles affirment qu’elles sauraient se satisfaire de cette seule caresse quand elle est bien faite.

  • 2. La lubrification

L’anus, contrairement au vagin, ne produit pas de lubrification naturelle. L’emploi d’un lubrifiant adapté est donc indispensable. Certains utilisent des huiles alimentaires, voire du beurre ou de la margarine, bien que cela ne soit pas forcément le plus hygiénique, et même carrément médicalement déconseillé.

La vaseline, assez populaire, a l’inconvénient de frotter davantage, et de favoriser les germes. Elle est d’ailleurs formellement déconseillée pour la pénétration vaginale…

Les huiles cosmétiques (huile d’amande douce, d’argan) sont très agréables, sensuelles et parfumées, mais toute cette catégorie de lubrifiants gras présente un inconvénient majeur : ils endommagent le latex. Ils ne sont donc pas compatibles avec les préservatifs et autres protections, et ils abîmeront vos jouets sexuels. 

L’idéal est d’investir dans un gel lubrifiant intime à base d’eau ou hydrosoluble. Et fabriqué dans le but de cet usage

  • 3. Préparation avec un sex-toy

Difficile de traiter du plaisir anal sans se pencher sur les nombreux jouets sexuels proposés pour agrémenter ou guider l’expérience. L’emploi de ces gadgets permet de préparer le corps à la pénétration anale et d’atténuer la douleur.

Il peuvent aider à préparer le terrain.. afin d’avoir moins mal pendant l’acte.

Les sex-toys ont tout de même des avantages indéniables : certaines de leurs fonctions ne peuvent objectivement pas être reproduites par un corps humain. Modèles haut de gamme à vibrations intenses, ou encore à rotations motorisées… L’utilisation de ces accessoires sexuels peut aussi libérer l’imagination.

  • 4. Le massage sensuel

Le massage est un bon moyen de détendre votre partenaire. La femme sera également alanguie et dans un climat de confiance après un massage sensuel, donc prête physiquement et psychiquement à la sodomie. Il faut prendre le temps de se toucher, et laisser monter tranquillement l’excitation.

  • 5. La stimulation des zones érogènes 

Une zone érogène est une zone qui fait naitre le désir. On distingue deux types de zones érogènes : les primaires et les secondaires.

  • Les zones érogènes secondaires sont les régions de la peau ou d’une muqueuse dont l’excitation déclenche l’excitation des zones érogènes primaires. Elles participent aussi au plaisir sexuel en intensifiant l’excitation et en préparant le corps à la sodomie. En réalité, tout le corps peut devenir érogène, chaque centimètre de peau dont on aura travaillé la sensibilité ou qu’on aura investi d’une charge émotionnelle ou érotique.
  • Les zones érogènes primaires sont celles dont la stimulation peut provoquer un orgasme. On répertorie généralement la vulve, le vagin et le clitoris chez la femme.
  • 6. Préparation de la zone anale

Toute la zone anale – externe et interne – est très richement vascularisée et innervée, comme le sont les organes génitaux. Et en réalité, c’est une zone érogène beaucoup plus complète que les autres, et qui offre une vaste gamme de sensations intenses.

Les terminaisons nerveuses internes du rectum captent spécialement les sensations de pression et de distension. Les terminaisons nerveuses externes – du canal anal et de l’anus – captent les sensations de frottement et de température, d’où l’importance d’exciter cette zone avec des doigts ou avec des sex-toys.

  • 7. Le retrait

Le moment du retrait mérite autant d’attention et de douceur que l’introduction… Si vous vous retirez trop brutalement, vous pouvez provoquer une vive douteuse et /ou des blessures. Sortez votre sexe, vos doigts ou quoi que ce soit d’autre lentement. Retirez-vous de manière à ce que le corps puisse retrouver son état naturel.

Si vous avez des témoignage sur votre première sodomie, vous pouvez le faire dans les commentaires ci-dessous :

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des 118 sites de rencontres en France
(et leurs statistiques secrètes)

X