Menu Fermer

La France des célibataires en 19 Questions & Réponses

Célibataires – Tout savoir sur le célibat en 19 Questions & Réponses

👉 Définitions

Quelles sont les définitions de “célibataire” ?

Il existe deux définitions : au sens et l’état civil, il s’agit d’une personne qui n’est pas mariée (mais qui peut être en union-libre, c’est à dire en couple), tandis que dans le langage courant, il s’agit d’une personne qui n’est pas engagée à une autre personne, dans le cadre d’une relation sentimentale et amoureuse.

Quelle est la définition de “célibataires endurci” ?

Un célibataire endurci est une personne seule, qui n’est pas en couple, depuis une durée importante (en années), et qui ne souhaite pas s’engager dans une relation amoureuse à court terme.

👉 Le célibat dans notre société

Combien y a t’il de célibataires en France ?

Selon l’Observation Societe, il y aurait 10 millions de célibataires en France, avec un taux qui est passé de 6% en 1962 à 20% de la population en 2016. Par ailleurs, et avec l’augmentation des divorces, ce taux touche désormais toutes les tranches d’âges de la population, et notamment les seniors, dont le taux dépasse désormais les 30%. A noter qu’il y plus de femmes célibataires que d’hommes, notamment car leurs espérances de vie est plus importante. 

Pourquoi y a t’il de plus en plus de célibataires ?

Il y a deux facteurs qui se cumulent : les gens se marient moins (et plus tard), et il y a de plus en plus de divorcent (45% des mariages finissent par divorcer). Ces deux facteurs combinés font qu’il y a de plus en plus de célibataires, et ce, quelque soit la tranche d’âge. D’autres facteurs influents, comme l’augmentation des déménagements, le coût du logement, l’allongement de la durée des études supérieurs ou encore l’individualisation de la société (c’est à dire l’autonomie, et la volonté de vivre et contrôler sa vie, sans être contraint(e).

Pourquoi le célibat est parfois mal vu par la société ?

La société cherche à projeter une image idéalisée du couple, mariée et avec des enfants. Même si cette image “conformiste”, aux regards des principales religions, à tendance à reculer, il reste des personnes qui véhiculent ces pensées.

Deuxième phénomène, les familles (et amis) pensent vouloir le bonheur du célibataire, en l’invitant à se mettre en couple, afin de se retrouver protégé parun cocon familial.

Les intentions sont bonnes, mais la projection peut faire souffrir la personne concernée, surtout s’il ne s’agit pas de son propre projet de vie.

👉 Comprendre la souffrance liée au célibat

Est-ce grave d’être célibataire, lorsque l’on a 30, 40 ou 50 ans ?

Non, rien n’est grave. Le plus important, c’est que vous soyez heureux(se) dans votre vie, quelque soit votre âge.

Vous devez partir de vos envies, et bâtir autour votre projet de vie.

  • Si celui-ci est d’être en couple, il faut mettre en place votre plan d’action, afin de trouver quelqu’un.
  • Si votre projet est de rester seul, et bien, il vous faut l’accepter, sans vous culpabiliser et ne pas écouter les remarques de vos proches.

Pourquoi le célibat fait-il parfois souffrir ?

Le célibat peut faire souffrir dans deux situations : 1/vous souhaitez sortir de cet état, et vous mettre en couple, où 2/votre entourage est oppressant, et vous demande systématiquement quand est-ce-que vous allez rencontrer quelqu’un.

Si vous êtes célibataire, et que cela n’est pas votre choix, la souffrance peut venir de la difficulté à rencontrer quelqu’un qui vous plaise. Vous ne voyez pas le bout du tunnel, malgré les initiatives que vous avez entrepris.

A cela, il peut s’ajouter un processus de dévalorisation de soi, car vous n’arrivez pas à séduire des personnes qui vous semblent attirantes, et vous pouvez vous trouver pas suffisant beau/belle, ou encore, vous pensez que n’êtes pas suffisamment intéressant(e).

Troisième point, il est probable que vous vous étiez idéalisé votre âme-sœur, et que vos prétendant(e)s ne sont à la hauteur de cet idéal. Cela peut vous engendrer de la frustration.

Enfin, vous avez peut-être l’impression que l’horloge biologique tourne, notamment par rapport aux objectifs initiaux que vous vous étiez fixés (comme avoir des enfants), et l’avancée du temps, par rapport à votre souhait de fonder une famille, peut vous faire souffrir.

Est-il une solution de rester célibataire pour ne plus souffrir ?

Il y a deux aspects : il ne faut pas être dur avec-vous même. Vous devez accepter la situation, tout en restant actif(ve) dans votre recherche.

Dites-vous qu’il vaut mieux prendre le temps de rencontrer une personne qui vous correspondra réellement, que d’aller dans les bras de la première personne venue, sans prendre le temps d’apprendre à le/la connaitre suffisamment.

Vous risqueriez de perdre plus de temps.

C’est normal de se sentir seul lors que l’on est célibataires ?

Oui, c’est normal de se sentir seul. Néanmoins, il faut penser qu’il y a 10 millions de personnes dans votre situation en France. Vous n’êtes pas seul dans cette situation.

Il faut vous rassurez, car vous avez l’amour de votre famille, et de vos amis, ce qui peut être réconfortant.

Dites-vous que cette situation ne sera pas éternelle, et vous ne resterez très probablement pas seul(e) toute votre vie.

👉 Profiter de sa période de célibat

Comment accepter (et profiter) de son célibat ?

La période de célibat n’est pas une période négative.

C’est justement l’opportunité d’apprendre à mieux vous connaitre, et de murir votre projet. Effectivement, pour être en couple, il faut être prêt.

Si vous avez des blessures à soigner, c’est justement une période que vous pouvez utiliser bénéfiquement, afin de vous restaurer de l’intérieur, et guérir vos maux.

C’est une période où vous pouvez penser à vous même, et faire les activités qui vous plaisent, sans rendre de compte à personne. Cela est également vrai que pour gens que vous souhaitez rencontrer, et vous restez maitre de votre agenda.

Bref, il vaut mieux un célibat heureux, qu’être avec la mauvaise personne, avec tous les problèmes que cela engendre. Essayez de voir le positif, et profitez des avantages de cette situation.

Quelles sont les bonnes raisons de rester célibataire ?

Il est possible de faire le choix de rester seul.

D’ailleurs, une partie de la population ne ressent pas le besoin d’être en couple, car ils préfèrent leurs indépendances, et ne souhaitent pas d’une dépendance affective avec un autre personne, en prenant en compte les efforts nécessaires pour maintenir une relation amoureuse.

Enfin, certaines personnes ont connus des relations difficiles, et ne souhaitent pas revivre ce qu’ils ont vécu, et dans le cas là, ce choix est plutôt guidé par le traumatisme.

Est-ce normal de souhaiter rester célibataire ?

Oui, il y a des avantages à être célibataires. Comme pouvoir disposer de son temps, comme bon vous semble. Également, vous n’avez pas d’attache sentimentale, et toutes les contraintes que cela peut engendrer. Par exemple, le fait de devoir donner et prendre des nouvelles, les éventuels reproches, le temps à devoir consacrer à un quelqu’un autre, mais encore, suivre des activités qui ne sont pas à votre gout.

Être en couple demande énormément d’énergie, et vous avez le droit de vouloir conserver cette énergie pour vous.

Et enfin, vous restez libre, comme l’air, et ouvert(e)s aux opportunités imprévues.

👉  La(belle) vie au quotidien d’un célibataire

Comment s’occuper lorsque l’on est célibataire ?

Un célibataire peut facilement occuper ses soirées et week-end, au même titre qu’une personne en couple.

Par exemple, il peut sortir voir ses amis, aller au cinéma, s’inscrire à des activités, faire du sport. Dès le début de l’année, il est recommandé de prévoir à s’inscrire à des activités, afin d’être certain de pouvoir bien remplir son agenda.

Enfin, il faut ajouter les activités à son domicile, comme s’occuper de son intérieur, lire, regarder la TV, jouer aux jeux-vidéos ou encore appeler ses proches au téléphone.

Enfin, si vous avez peur d’être seul(e) le soir chez vous, une solution agréable est la colocation.

Que faire le week-end lorsque l’on est célibataire ?

Le week-end, il faut être actif au maximum (en dehors des temps de repos que vous vous accordez).

Par exemple, vous pouvez sortir voir des amis, voir sa famille, faire du sport, des sorties culturelles, et encore mieux, en profiter pour faire des dates, et rencontrer les célibataires avec lesquels vous aurez échangé pendant la semaine via Internet.

Faire face à un célibat qui dure, comment réagir ?

Si votre célibat dure, il faut s’assurer que vous ayez mis tous les ingrédients, à votre service.

Par exemple, il faut s’assurer que vous êtes suffisamment actif (via vos activités), et que vous vous donnez la possibilité de rencontrer des personnes en dehors de votre cercle d’amis.

Si vous fréquentez les sites de rencontres, vous pourriez faire appel à une photographe professionnel dédié aux sites de rencontres, afin d’améliorer votre image. Probablement, vous pourriez tester d’autres sites ou applications de rencontres, il en existe plus de 118 en France, dont chacun (ou presque) à sa spécialisation.

Autre point, assurez-vous (en interrogeant vos amis) que vous n’idéalisez pas votre partenaire recherché, et que vos critères sont alignés avec ce que vous pouvez apporter à votre prétendant(e).

Il ne faut jamais se démotiver, car une personne pro-active à la longue a une très forte probabilité de trouver l’âme-soeur.

👉 Sortir du Célibat

Comment rencontrer quelqu’un lorsque l’on est célibataire ?

Si vous souhaitez rencontrer quelqu’un, il existe plusieurs activités à privilégier : s’inscrire des activités (sportives ou culturelles) en groupe, sortir avec ses amis (bar, boite), se rendre aux maximum de soirée (ou évènement), faire du bénévolat, au travail, ou encore, lors de vacances (il existe même des séjours entre personnes celibs).

Autre possibilité, vous inscrire à l’un des sites de rencontres. Certains sites organisent même des soirées physiques, afin de pouvoir “zapper” la partie online.

Comment trouver l’amour pendant une période de célibat ?

Une des choses à faire est de se prendre en main et d’être actif. Si vous restez chez vous, à vous lamenter, il ne se passera rien.  Ainsi, que ce soit dans la vie de tous les jours, ou via les sites ou applications, il faut être actif, ouvert, ne pas se décourager et prendre des initiatives.

En ligne, il faut être prêt à “perdre du temps” à converser avec des centaines de personnes, faire des dizaines de date, afin -in fine- d’être en mesure de rencontrer quelqu’un qui vous correspond.

Dans la vie, il faut prendre son courage à deux mains, participer au maximum d’évènements, être ouverts aux autres, engager la discussion, et faire-savoir, lorsqu’une personne vous plait. La rencontre arrive souvent lorsqu’on ne s’y attend pas, mais il faut tout de même provoquer la chance.

Comment rencontrer d’autres célibataires ?

Pour rencontres d’autres célibataires, il existe trois stratégies :

    • S’inscrire au maximum d’activités : sportives, culturelles, politiques, associatives etc…
    • S’inscrire à des sorties spéciales célibataires : UCPA, Speed dating, soirées pour célibataires, pasta party etc..
    • S’inscrire sur un site de rencontres:  sur les 118 qui existent en France, vous devriez bien en trouver un qui va vous convenir.

Questions et Réponses

Quel est le nombre de célibataires en France ?

Selon l’INSEE, et dans le cadre de la définition des personnes habitants seules, il y aurait 7.4 millions de célibataires en France, soit une personne sur 8. A noter que le nombre de personnes vivant seuls à doublé en 30 ans.

Sur quels sites de rencontres y a-t-il le plus de célibataires ?

Selon stat-rencontres.fr, vous trouverez le plus de célibataires sur Meetic (11m de connexions par mois), JeContacte (4.9 millions par mois) ou encore AdopteUnMec (3.8millions mois). Si vous êtes un sénior, il vaudra mieux aller sur DisonsDemain (3 millions de connexions par mois). Enfin, il vous reste la possibilité des applications mobiles, avec Tinder, Happn, ou encore Once.

Quelle est la durée de vie des célibataires ?

La durée de vie de personnes seules est plus faible que celles des personnes vivants en couple. Ainsi, elle est de 6.5 années inférieurs pour les hommes, et de 7.7 années pour les femmes, selon une étude réalisée au Quebec, en 2012.

Pour aller plus loin : si vous avez d’autres questions, vous pouvez les poser dans les commentaires, et jy répondrai.

2 Comments

  1. Benoît

    Salut ! déjà bravo pour ces articles, qui sont très éclairants, et bien renseignés.

    personnellement je cherche les chiffres de l’évolution du nombre d’inscrits sur les sites de rencontre années après années (par sites), mais je n’ai aucune idée d’où trouver ces chiffres? tu n’aurait pas une idée d’où je pourrait chercher ça?

    merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des 118 sites de rencontres en France (et leurs statistiques)

X