Menu Fermer

Meetic est-il en train de perdre des abonnements en France? [Analyse]

Meetic est-il en train de perdre des abonnements en France? [Analyse]

La question qui se pose actuellement pour les sites de rencontres, et notamment pour Meetic, son leader en France : quelle est la véritable décélération des sites de rencontres au profit des applications ?

Effectivement, le basculement d’un web 100% ordinateurs (desktop) à mobiles (33.7% en 2019 selon médiamétrie) et tablettes (12.6% en 2019), a eu des répercutions notamment sur de nombreux industries (banque, e-commerce, services etc.), mais également sur le business des sites de rencontres, qui a également était impacté. C’est ce qui nous allons chercher à voir, en comparant les évolutions du nombre d’abonnés entre Meetic et Tinder.

Meetic connait un pic de membres en 2006

Meetic a connu son âge d’or (et son pic de membres) dans les années 2006, là ou il régnait sans partage sur le secteur des sites de rencontres. Or, ils sont se multipliés (jusqu’à 118 selon notre estimation actuelle), se spécialisant à la fois (en fonction des attentes des célibataires, de plus en plus différents), et a ensuite connu une période de forte décélération de ses nouveaux abonnements, comme le montre Google Trends, ci-dessous. A partir des années 2010, il a connu une relative stagnation, marquée par quelques années de décroissance (relative). A noter que Google Trends mesure l’intention de recherche dans Google, à travers un indice base 100, et permet d’évaluer l’intérêt des internautes pour une recherche web (ici une marque de site de rencontres).

Évolution à travers le temps des recherches Meetic dans Google

Source: Google Trends

L’arrivée de Tinder & Happn

Fin 2013, Tinder puis Happn débarque en France. Le succès est fulgurant, et ils engrangent de nombreux nouveaux abonnés, qui ont en partie pas besoin de payer (sauf les hommes) pour faire des rencontres. Le parc d’applications installés se développe très rapidement, et commence à faire de l’ombre à Meetic, au point que sa maison mère, InteractiveCorp, rachète littéralement Tinder. Le groupe quadrille désormais le business de la rencontres en France, avec principalement trois propositions : Tinder (pour le mobiles et les jeunes), Meetic (en mode généraliste et sérieuse) et DisonsDemain (à destination des plus de 50 ans). Sans compter AdopteUnMec qui s’est développé sur la tranche des plus jeunes. Le business de Tinder est freemium, tandis que Meetic et DisonsDemain fonctionnent sur le principe des abonnements payants, à la fois pour les femmes et les hommes.

Évaluation à travers le temps des recherches sur Tinder & Happn

En rouge est Tinder et en bleu Happn. Source: Google Trends 

Meetic compte plus d’abonnements que Tinder

Malgrè la forte croissance Tinder, celle-ci reste à rivaliser face à son concurrent numéro 1, car il compte toujours beaucoup plus de membres en France. J’estime que Meetic a trois fois plus d’abonnés que Tinder a de membres actifs à son égard (c’est à dire d’applications installée, avec une connexion au moins hebdomadaire). Néanmoins, il faut admettre que Tinder a pris des parts de marchés au total, malgré le mécontentement d’une partie de ses utilisateurs, et en prenant aussi le fait que Meetic n’est plus gratuit, et est désormais payant pour les hommes comme pour les femmes. Les hommes paient aussi sur Tinder, car ils sont en infériorité numérique, et doivent batailler ferme pour obtenir les faveurs des femmes. Pendant ce temps-là, la croissance des abonnements sur Meetic est en décroissance.

En rouge est Tindet et en bleu Meetic. Source: Google Trends 

La recherche d’un “site de rencontres” reste stable

Sur un aspect plus global, la recherche du mot-clés “site de rencontres” reste relativement stable chez les français. Cela veut dire qu’à travers le temps, toujours autant de personne souhaite s’inscrire, et prendre un abonnement sur un des sites de rencontres en France. En France, un tiers de la population adulte (au-dessus de 18ans) est célibataire, avec des difficultés toujours importantes pour trouver l’âme soeur dans la “vie réelle”, d’ou le souhaite de passer par Internet ou son téléphone mobile pour faire une rencontre. A noter que 25% des 18-25 sont inscrits sur un site de rencontres, et que 45% des hommes inscrits ont déjà pris un abonnement payant, afin d’être en mesure de discuter avec les femmes.

Source: Google Trends 

Évolution du chiffre d’affaires de Meetic

L’évolution du chiffre d’affaires de Meetic à travers les ans peut donner une idée sur le nombre d’abonnés dont Meetic dispose, sachant que le tarif mensuel n’a pas évolué, sauf pour les femmes, qui ont progressivement du recouvrir à un abonnement payant, afin d’être en mesure de discuter avec les hommes célibataires. Le chiffre d’affaires 2018 n’est pas dévoilé, car il n’a pas encore été publié par l’entreprise.

Les principaux enseignements pour Meetic sont :

  • Stabilité du chiffre d’affaires depuis 2008 (entre 110 et 120m d’euros).
  • Un résultat d’exploitation position, mais un résultat net plombé par des acquisitions d’actifs.
  • Des effectifs moyens de l’ordre de 250€ en moyenne.
  • Un business model qui arrive à perdurer à travers les années.
  • Diversification des revenus, à travers la proposition de nouvelles options et l’offre de soirées entre célibataires et de speed dating. 
  • Faire payer les femmes sur Meetic a été payant, et a permis d’endiguer la baisse du chiffre d’affaires. 
Date 31/12/2017 31/12/2016 31/12/2015 31/12/2014 31/12/2013 31/12/2012 31/12/2011 31/12/2010 31/12/2009 31/12/2008 31/12/2007 31/12/2006 31/12/2005 26/06/1905
Durée 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois 12 mois 7 mois
Devise
Chiffre d’affaires    120 394 000 €    115 510 000 €    110 125 000 €    111 473 000 €    112 069 000 €    111 293 200 €          111 293 201 €    113 792 300 €    101 700 000 €    108 900 000 €    91 100 000 €    72 400 000 €    43 000 000 €    14 200 000 €
Excédent d’exploitation (EBE)      21 783 000 €      20 827 000 €      14 562 000 €      23 562 000 €      20 869 000 €      24 834 800 €            24 215 201 €      20 470 400 €      20 100 000 €      19 800 000 €    18 800 000 €    15 500 000 €      9 300 000 €      1 930 000 €
Résultat d’exploitation      11 332 000 €        8 831 000 €        6 002 000 €      15 980 000 €      14 510 000 €      19 281 800 €            19 281 801 €      17 157 000 €      17 500 000 €      17 200 000 €    16 600 000 €    13 700 000 €      8 300 000 €      1 540 000 €
Résultat Courant Avant Impôt –   29 720 000 €      13 778 000 € –         734 000 €      15 915 000 €        7 226 000 €        2 078 900 €               2 078 901 €      37 410 100 €      17 300 000 €            900 000 €    17 500 000 €    13 000 000 €      8 700 000 €      1 590 000 €
Résultat net –   32 471 000 €      10 102 000 € –      1 362 000 €      10 475 000 €        1 625 000 € –      5 136 900 € –            3 136 900 €      34 616 900 €      11 800 000 € –      6 600 000 €    10 500 000 €      8 000 000 €      5 700 000 €         620 000 €
Effectif moyen 241 240 277 285 280 263 275 307 298 260 257 200 199 102

Source : compte de résultat déposé au tribunal de commerce.

Graphique sur l’évolution du chiffre d’affaires de Meetic, entre 2004 et 2017 :

Réponse finale : Meetic est-il en train de perdre des abonnements en France?

En terme de nombres d’abonnés, Meetic a connu une relative diminution par rapport aux années 2006, en terme de nombre d’abonnements, mais a su compenser en chiffre d’affaires, grâce à la vente de nouveaux services, et le fait de proposer un abonnement payant pour les femmes. Tinder, qui désormais appartient au même groupe, propose ainsi un relai de croissance supplémentaire, sans pour impacter le chiffre d’affaires au global. La question à se poser est la future arrivée de Facebook dans le marché de la rencontre, et voir, si celui-ci aura un impact final sur le marché. On peut néanmoins s’apercevoir que Meetic investit énormément en publicité, afin d’anticiper son arrivée future, garder ses abonnés, et rester leader dans la tête des français. 

Voilà pour mon analyse sur Meetic et Tinder, et sur leurs évolutions de leurs abonnés. Si vous avez des questions et ou des compléments d’informations à apporter, vous pouvez le faire dans les commentaires ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *