Menu Fermer

[Étude] En raison du Coronavirus, les français délaissent les sites & applications de rencontres.

[Étude] L’impact du Coronavirus sur le comportement des célibataires français

En France, 8 millions de personnes sont actuellement célibataires (selon l’Insee), dont 33% sont inscrits sur un site ou une application de rencontres, qu’ils consultent au moins une fois par semaine. Au total, cela fait ainsi 2 640 000 français (en moyenne) qui se connectent en ligne, depuis leurs PC ou Mobile, et au moins une fois par semaine, afin de trouver l’âme-soeur.

Objet de l’étude : Avec l’arrivée du Coronavirus, l’obligation du confinement à la maison, la peur de recevoir (ou transmettre virus), et enfin, l’impossibilité de se rencontrer physiquement, quid du comportement des français ?

Les enseignements de l’étude

Depuis l’Allocution du Président de la République, Emmanuel Macron, le 16 Mars 2020, invoquant chacun des français et françaises à rester chez eux, à travers un confinement national, sauf raison impérieuse de sortir.

En conséquence de ce confinement, il en résulte les évolutions comportementales suivantes

  • Chute de l’audience de 45% pour les sites de rencontres consultés depuis un ordinateur (ex: AdopteUnMec, EliteRencontre)
  • Chute de l’audience de 65% pour les applications de rencontres avec géolocalisation (ex: Tinder, Hppn, Once ou Grindr)
  • Chute de l’audience de 70% pour les sites organisant des sorties entre célibataires (ex: OnVaSortir, CpourNous ou SortirBouger).

La baisse touche les catégories d’âges, avec une décroissance plus marquée sur les sites à destinations des Seniors (60 ans et +), avec une baisse de 75% des connexions journalières.

A noter que “seuls” les sites de rencontres libertins tirent mieux leurs épingles du jeux, avec une baisse moyenne de seulement 20% en audience.

En extrapolant, cela fait une estimation de 1 100 000 français qui se sont retirés de leurs utilisations des sites et applications de rencontres.

L’infographie sur le comportement des célibataires

(vous pouvez reprendre l’infographie dans vos médias, si vous citez l’url de la source. Merci)

Les conséquences pour les célibataires français 

Ainsi, les sites et applications de rencontres connaissent une baisse moyenne de 55% de leurs audiences (tout le panel pris en considération), ce qui se traduit par un flux de nouvelles inscriptions divisées par deux, ainsi que les membres déjà inscrits, qui reviennent moins régulièrement.

La durée du confinement pouvant durer 45 jours (estimation moyenne), voir plus, une majorité des célibataires font le calcul qu’il est “trop tôt” pour engager des discussions, alors qu’ils ne pourraient rencontrer la personne qu’à une date lointaine, et encore non fixée.

Le point positif pour les célibataires qui continuent à se connecter, c’est que cet isolement permet d’avoir plus le temps pour apprendre à se connaitre, par ordinateur ou téléphone interposé, avant le jour J de la rencontre tant attendue.

Source des données : Données collectés par stat-rencontres.fr via un panel de 4 530 utilisateurs.

Lien vers le communiqué de presse : https://www.relations-publiques.pro/150578/coronavirus-pendant-le-confinement-les-francais-fuient-les-sites-et-les-applis-de-rencontres-chiffres-et-infographie.html

2 Comments

  1. Ping :Coronavirus : Pendant le confinement, les Français fuient les sites et les applis de rencontres (chiffres et infographie) | Relations-Publiques.Pro : Agence RP & Attachée de presse

  2. Nicolas

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour cet article…

    En ce qui nous concerne (Proximeety), on ne constate pas vraiment de baisse d’audience depuis le début du confinement.
    Au contraire, cela monte légèrement…
    C’est peut-être lié au fait que nous proposons un site 100% gratuit… Les utilisateurs n’ont peut-être pas envie de payer pour ne pas pouvoir faire de rencontres à cause du confinement.

    Quand on essaie d’analyser la situation, on constate que :
    – D’un côté les gens ne peuvent pas se rencontrer alors ils vont moins sur les sites de rencontre.
    – D’un autre côté, les célibataires sont seuls chez eux et s’ennuient donc aller discuter sur ce genre de site leur fait de la compagnie, ils retrouvent des personnes dans le même cas qu’eux.

    Peut-être que les deux phénomènes se compensent plus moins chez nous… A voir comment cela va évoluer au fur et à mesure des semaines de confinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Liste des 118 sites de rencontres en France
(et leurs statistiques secrètes)

X